Les nouveaux matériaux de construction

Performance thermique, qualité de l’air, bien-être des salariés… Le choix des matériaux de construction a un impact déterminant sur le chantier de construction d’un immeuble de bureau. Découvrez ci-dessous certains des nouveaux matériaux qui dessineront l’immobilier professionnel de demain.

La révolution annoncée des matières isolantes

Les nouvelles normes de réglementation thermique et la hausse continue du prix de l’énergie obligent aujourd’hui les promoteurs à innover. La réduction de la consommation énergétique des bâtiments est un objectif prioritaire qui permet une diminution des charges de fonctionnement des entreprises. Plutôt que des produits classiques et bien connus comme la laine de verre, de nouvelles matières isolantes commencent à faire leur apparition, comme c’est le cas pour la mousse phénolique. Outre des propriétés ignifuges, celle-ci affiche une bien meilleure capacité d’isolation à volume équivalent, ce qui permet d’affiner les murs et les cloisons et de gagner en espace utile.
On constate l’arrivée discrète mais prometteuse de nouveaux matériaux isolants à « changement de phase », comme la paraffine ou certains polymères. Ces matériaux innovants jouent un rôle clef dans la régulation thermique en emmagasinant la chaleur l’été pour la restituer l’hiver.

ptit maison

 

Vitrages : un espace de travail lumineux et confortable

Les vitrages de nouvelle génération veillent désormais à intégrer l’ensemble des contraintes de l’immobilier d’entreprise en matière de protection anti-intrusion, de sécurité anti-incendie et d’isolation thermique grâce à de nouveaux modèles ou à des alliages plus résistants. Une fenêtre électrique chauffante, par exemple, augmente la température entre les deux couches de vitrage via une bande conductrice : une bonne manière de limiter très efficacement les pertes de chaleur et de moins solliciter la chaudière principale !
Certains bureaux peuvent être soumis à de fortes variations de température selon les saisons (exposition plein sud, poste de travail aménagé sous des combles…). Un vitrage à contrôle solaire peut alors représenter une solution attractive puisqu’il va filtrer les rayons du soleil en été et faire barrière à l’air froid en hiver.

 

Brique, béton… : les matériaux traditionnels innovent aussi

La brique et le béton sont considérés comme des matériaux traditionnels par excellence. Ils se déclinent pourtant dans des variantes de plus en plus innovantes, qui mettent l’accent sur le respect de l’environnement, l’isolation thermique ou l’esthétique. La brique alvéolaire en terre cuite « Monomur », par exemple, a un impact très favorable sur la consommation d’énergie du bâtiment et retient l’attention d’un nombre croissant de constructeurs. Le béton cellulaire, quant à lui, est garni de petites bulles d’air qui augmentent son pouvoir isolant.
Rien n’interdit cependant de se montrer encore plus original et de porter un projet architectural inédit, qui valorisera sur l’image de l’entreprise. De nouvelles briques en papier ont ainsi été conçues en mélangeant du ciment et de la cellulose provenant de carton et papier recyclé. Du béton translucide, par ailleurs, est récemment apparu sur le marché grâce à des fibres optiques qui ont été directement insérées à l’intérieur même du matériau. Ces matériaux de construction restent encore très onéreux, mais auront le mérite d’attirer tous les regards en raison de leur caractère innovant.

 

Moins énergivores, souvent plus écologiques et plus compacts, les nouveaux matériaux de construction s’imposent progressivement dans l’univers de l’immobilier professionnel.